Yémen : l’héroïsme du personnel de santé « n’est pas rémunéré depuis des années »


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les agents de santé « courageux et héroïques » au Yémen ont été salués pour leurs efforts visant à tenter de maintenir le bon fonctionnement du système de santé sur place, malgré le fait de ne pas avoir été payés depuis des années.

Ces commentaires sont ceux du directeur régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la Méditerranée orientale, le Dr Ahmed Al-Mandhari, qui rentre tout juste du Yémen où il a déclaré avoir rencontré « un personnel de santé courageux et héroïque », qui constitue véritablement le pilier du système de santé et qui est déterminé à poursuivre chaque jour son travail dans des conditions extrêmement difficiles. Plus de la moitié de l’ensemble des hôpitaux au Yémen ne fonctionnent pas, tandis que de nombreux autres sont à peine opérationnels. 

Durant sa visite, le Dr Al-Mandhari s’est rendu dans des hôpitaux à Aden et Sana’a, où il a déclaré avoir rencontré des patients atteints d’une insuffisance rénale faibles et fragiles, qui ne recevaient des séances de dialyse qu’une fois par semaine en raison de pénuries de fournitures. Il a ajouté que des patients atteints de formes de cancer pouvant être traitées meurent inutilement, en raison de leur incapacité à payer les soins ou de la simple indisponibilité des soins. 

Le Dr Al-Mandhari a réitéré l’appel de l’OMS pour obtenir de l’aide au Yémen et pour protéger le personnel de santé et les établissements de santé. Cette année, l’OMS et ses partenaires de santé nécessitent 627 millions de dollars américains dans le cadre du Plan d’intervention humanitaire 2019 pour le Yémen.