WCO IOF ESCEO : Quand les maladies cardio-vasculaires aggravent l’arthrose

  • Dr Chloé Vaneeren

  • JIM Actualités des congrès
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

KHOALA (Knee and Hip OsteoArthritis Long-term Assessment) est une cohorte observationnelle française multicentrique qui porte sur 878 sujets âgés de 40 à 75 ans avec arthrose symptomatique de la hanche et/ou du genou. Partant du constat que les comorbidités cardio-vasculaires et métaboliques (diabète) sont fréquentes dans la population en général et, dans cette population en particulier, et faute d'études détaillées sur le sujet, les auteurs ont analysé l'impact de ces comorbidités sur la sévérité et le décours de l'arthrose (recours à la prothèse). Les sujets obèses ont été exclus de l'analyse car ils associaient différents facteurs de risque. Il en ressort que chez les patients non obèses (n = 631), la présence de maladies cardio-vasculaires accélère significativement la progression des dégâts structurels de l'arthrose (du fait de l'inflammation sous-jacente ? parce que la mobilité de ces patients est réduite ?) (OR [odds raio] = 2,6) et mène à un plus grand nombre de pose de prothèses (OR = 3,4).