WCLC 2018 — CPNPC : l'âge du patient influe sur les résultats cliniques


  • Brian Hoyle
  • Univadis
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La SG de patients atteints de CPNPC est nettement et négativement influencée par un âge élevé, les résultats chez les patients âgés atteints de maladie de stade I présentant des résultats notablement plus graves en comparaison des résultats chez les patients atteints de maladie de stade III et IV.

Pourquoi est-ce important ?

  • Bien que le traitement du CPNPC progresse en efficacité, les résultats cliniques et les traitements optimaux sont difficiles à cerner pour des patients d'âges différents.
  • Une analyse de données nationales sur l'âge peut clarifier les facteurs démographiques, cliniques et socio-économiques ayant une influence, et peut aider à choisir des stratégies de traitement.

Méthodologie

  • Analyse rétrospective de la National Cancer Database avec des cas incidents de CPNPC de 2004 à 2014.
  • Les codes de l'International Classification of Diseases for Oncology, 3ème édition, basés sur l'histologie cellulaire, ont été utilisés pour identifier les patients atteints de CPNPC épidermoïde, à grandes cellules, d'adénocarcinome, de carcinome adénosquameux, de carcinome sarcomatoïde et d'autres types de CPNPC.
  • Les tumeurs carcinoïdes, d'autres tumeurs neuroendocrines et les tumeurs métastatiques vers le poumon ont été exclues.
  • La SG a été analysée en fonction de l'âge au moment du diagnostic.

Principaux résultats

  • 2 327 158 patients atteints de CPNPC ont été étudiés.
  • La SG médiane pour les patients atteints de cancer du poumon de stade I âgés de
  • La SG médiane pour les patients atteints d'un cancer du poumon de stade II âgés de
  • La SG médiane de patients atteints d'un cancer du poumon de stade III âgés de
  • La SG médiane pour les patients atteints d'un cancer du poumon de stade IV âgés de
  • La différence observée en fonction de l'âge était importante à chaque stade (P
  • Les patients moins âgés étaient associés à une tumeur de plus grande taille lors du diagnostic.
  • Les patients de ≥80 ans ont reçu un traitement moins standard, notamment de type chirurgie, radiothérapie ou chimiothérapie (P

Commentaire d'expert

  • « Les patients âgés présentant un diagnostic de CPNPC sont associés à un mauvais taux de survie pour tous les stades. La différence au plan de la [SG] est plus nette chez les patients de stade I et II que chez les patients de stade III et IV. Un sous-traitement des patients âgés peut contribuer au mauvais taux de survie, » indique le conférencier Yanyan Lou, MD, PhD, Mayo Clinic, Jacksonville, Floride.