Voyage en Europe : pensez à la vaccination contre l’encéphalite à tiques

  • 21 juil. 2020

  • Marie Torre
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’encéphalite à tiques est due à un Flavivirus (virus TBE : Tick-Borne Encephalitis) transmis à l’Homme par piqûre d’une tique infestée. (1,2) Elle est endémique dans certaines régions, telles que L’Europe centrale et septentrionale, où elle constitue un problème de santé publique de par sa fréquence et sa gravité. (2) En France, une vingtaine de cas sont diagnostiqués chaque année, essentiellement en Alsace et en Haute-Savoie ou après contamination à l’étranger. (1)

En cas d’infection, près de 80% des patients restent asymptomatiques. Chez ceux qui développent des symptômes (fièvre, céphalées, frissons), l’incubation dure une à deux semaines. (2) Après ces premiers symptômes, une seconde phase neurologique de la maladie peut apparaître, avec atteinte du système nerveux périphérique (parésie ou paralysie d’un membre) ou central (encéphalite, myélite). (1) Les signes cliniques sont alors : la prostration ou l’agitation, des tremblements, des troubles du comportement, des troubles de la vigilance ou de la conscience, parfois des convulsions ou le coma. La léthalité peut atteindre jusqu’à 20 % des cas. Avec le sous-type viral européen, le décès est rare (

Il n’existe aucun médicament antiviral spécifique contre cette maladie, le traitement est uniquement symptomatique. (1) Un diagnostic sérologique est souvent réalisé et confirmé afin d’éviter les faux positifs par séroneutralisation (détection des anticorps neutralisants dans le sérum par réduction des plages de lyse en présence du virus en culture). (1,2)

La vaccination chez les voyageurs

La vaccination contre l’encéphalite à tiques est recommandée chez les voyageurs (adulte et enfant de plus d’1 an) devant séjourner, jusqu'à 1500 mètres d'altitude, en zone rurale ou boisée des régions d’endémie. (2) En Europe, dans ces conditions de séjour, la vaccination est :

  • Recommandée en Allemagne, Autriche, Estonie, Finlande, Lettonie, Lituanie, Pologne, République Tchèque, Russie occidentale, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse.
  • À envisager au cas par cas en Arménie, Belgique, Biélorussie, Bosnie, Bulgarie, Croatie, Danemark, France, Hongrie, Italie, Kazakhstan, Macédoine, Moldavie, Monténégro, Norvège, Pays Bas, Roumanie, Serbie, Ukraine.

Le schéma de primovaccination repose sur 3 injections, à administrer de préférence durant les mois plus froids (hiver) afin de fournir une protection durant la période à risque (printemps/été). Si une protection plus rapide est nécessaire (départ imminent), un « schéma accéléré » peut être réalisé. (2). La séroconversion est généralement observée au plus tôt quatorze jours après la seconde injection.

Les mesures individuelles de protection

La vaccination doit toujours être complétée par des mesures individuelles de protection contre les piqûres de tique. (2) Lors d’une promenade en forêt, d’un séjour en zone boisée ou végétalisée (jardinage) ou d’une randonnée :

  • Porter des vêtements longs et clairs afin de mieux repérer les tiques ;
  • Glisser les bas de pantalon dans les chaussettes, voire utiliser des guêtres ;
  • Porter des vêtements couvrants (protection de la tête et du cou, en particulier chez les enfants) et des chaussures fermées ;
  • Se munir d’un tire-tique.

Il est également recommandé d’utiliser des répulsifs cutanés et ceux conçus pour une application sur les vêtements.

Au retour d’une promenade en forêt, d’un séjour en zone boisée ou végétalisée ou d’une randonnée :

  • Inspecter attentivement tout le corps (la tique au stade de nymphe ne mesure que 1 à 3 mm), notamment les localisations habituelles où la peau est la plus fine (aisselles, plis du genou, zones génitales, nombril, conduits auditifs et cuir chevelu) ;
  • Cet examen peut être fait le lendemain, car la tique gorgée de sang sera mieux visible.