Vitamine D, en noir et blanc

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Les taux sériques totaux de vitamine D 25 OH sont plus faibles chez les Noirs américains que chez les Blancs. Mais le taux des protéines de liaison à la vitamine D est également plus bas dans le premier cas de sorte que, au final, les niveaux en vitamine D bio-disponible sont similaires pour les deux populations. C'est ce que décrit une équipe américaine dans une étude récente publiée en ligne sur le site du New England Journal of Medicine.

Au total, 2 085 sujets (1 181 Noirs et 904 Blancs), vivant à Baltimore, âgés de 30 à 64 ans, issus de la cohorte HANDLS (Healthy Aging in Neighborhoods of Diversity across the Life Span) ont été inclus dans ce travail.

Après ajustement, les taux de vitamine D sérique 25 OH totale se sont révélés plus bas chez les Noirs que chez les Blancs (17,3 ± 0,3ng/ml vs 25,5 ± 0,4 ng/ml ; p<0,001).

Les taux de la protéine de liaison de la vitamine D (PLVD) étaient également plus bas chez les sujets noirs que chez les blancs (169 ± 5µg/ml vs 339 ± 5 µg/ml, p<0,001).

Rappelons que la PLVD est la principale protéine porteuse de la vitamine D et se lie à 85-90 % de la vitamine D 25 OH circulante. Cette vitamine D 25 OH liée est indisponible tandis que la part de vitamine D 25 OH non lié à la PLVD est bio...