Visites à domicile : précautions en temps de pandémie


  • Serge Cannasse
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le CPias (Centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins) des Hauts-de-France a publié une fiche destinée aux professionnels de santé devant prendre en charge un patient à domicile (ou résident d’institution), cas possible, probable ou confirmé de COVID-19. Voici les principales mesures préconisées, certes avant tout destinées aux infirmiers.

Avant l’entrée au domicile ou institution : ne pas porter de bijou, dégager les avant-bras, attacher ses cheveux. La tenue vestimentaire sera changée dès la fin du temps de travail.

En entrant au domicile ou institution : réaliser une friction hydro-alcoolique (FHA), mettre un masque chirurgical, demander au patient de mettre un masque chirurgical pendant toute la durée des soins.

Avant le soin (ou l’utilisation de matériel en contact avec le patient), dans l’ordre :

  • nettoyer-désinfecter le support dédié au soin avec un produit détergent-désinfectant virucide (norme NF EN 14476), en respectant le temps de contact pour une virucidie indiqué par le fabricant,

  • néaliser une FHA,

  • préparer le matériel nécessaire pour le(s) soin(s),

  • réaliser une FHA,

  • mettre des lunettes de protection, 

  • mettre un tablier plastique UU (usage unique) ou sur blouse UU uniquement pour les soins de contact et soins 
mouillants/souillants (changes, toilettes...),

  • mettre des gants à UU UNIQUEMENT pour les soins à risque de contact avec les produits biologiques d’origine humaine (urines, sang, selles…).

Après le soin, dans l’ordre :

  • nettoyer-désinfecter le support dédié au soin avec le produit détergent-désinfectant,

  • éliminer en DAOM (déchets assimilables aux ordures ménagères) tablier/surblouse et gants, 

  • réaliser une FHA, 

  • nettoyer-désinfecter les dispositifs médicaux avec le produit détergent-désinfectant (stéthoscope, tensiomètre...), 

  • retirer les lunettes de protection et les nettoyer avec le produit détergent-désinfectant,

  • jeter le masque chirurgical en DAOM,

  • réaliser une FHA.

La gestion des déchets se fait selon les procédures habituelles.

Consignes pour les aidants

  • Aérer au moins trois fois par jour l’ensemble du domicile pendant 10 à 15 minutes.

  • En cas de WC partagé, respecter une hygiène stricte et nettoyer désinfecter (eau de javel ou lingettes désinfectantes).

  • Nettoyer désinfecter régulièrement les surfaces susceptibles d’être des vecteurs de contamination (smartphone, poignées de porte, etc.).

  • Pas de consigne particulière pour la vaisselle, sinon que le lave-vaisselle est conseillé.

  • Ne pas secouer draps et linge, ne pas tenir le linge sale contre soi.

  • Laver le linge du patient à part de celui des autres personnes vivant sous le même toit, dans une machine à laver avec un cycle à 60°C pendant au minimum 30 minutes (pour le linge fragile, faire un prélavage).

  • Se laver les mains après chaque manipulation.

Désinfecter les surfaces et se laver les mains : quelles preuves scientifiques ?
Une revue de littérature parue dans le Journal of Hospital Infection et un travail récent paru dans le NEJM (New England Journal of Medicine) font le point sur l’intérêt de désinfecter les surfaces contaminées et de se laver les mains pour lutter contre la propagation du SARS-CoV-2, responsable de la pandémie actuelle.
Le virus peut persister longtemps sur la plupart des surfaces, jusqu’à trois jours dans l’étude du NEJM, neuf jours dans la revue de littérature. Il se maintient surtout sur les plastiques et l’acier inoxydable, moins longtemps sur le cuivre et le carton.
On ne dispose d’aucune donnée sur la contamination au SARS-CoV-2 des mains par le toucher des surfaces. En revanche, une étude avait montré qu’un contact de 5 secondes pouvait transférer un tiers de la charge virale en virus Influenza A présente sur la zone touchée.
Les virus présents sur les mains peuvent être transférés sur le visage très facilement. Une étude avait montré chez des étudiants américains qu’en moyenne ils se touchaient 23 fois le visage par heure.
Une application d’hypochlorite de sodium concentré à 0,1% est efficace en une minute pour éliminer le SARS-CoV-2. Les auteurs de la revue de littérature proposent une dilution d’eau de javel à 1:50. L’efficacité d’une application d’éthanol est comparable.
Il n’y a pas de donnée expérimentale sur l’efficacité du lavage des mains pour en supprimer le SARS-CoV-2. En revanche, un travail taïwanais a montré que l’installation de points de lavage des mains dans un service d’urgence était associé significativement avec une diminution du risque de contamination des professionnels de santé par ce virus.