Village Landais Alzheimer : un nouveau modèle de prise en charge

  • Stéphanie Lavaud

  • Nathalie Barrès
  • Actualités Médicales par Medscape
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Dax, France –  Le mois dernier, le  Village Landais Alzheimer  a ouvert ses portes à Dax. C’est la première structure en France à accueillir des résidents tous atteints de la maladie d’Alzheimer, au sein d’un même « village » qui leur est totalement dédié. Cela pourrait constituer une alternative aux EPHAD, mal adaptés à ce type de patients. Quatre-vingt-dix résidents permanents y ont aménagé au début de l’été. Trente autres sont attendus début septembre. Et déjà, les premières ressentis des professionnels de santé qui y travaillent sont positifs. Descriptif de ce projet novateur.

Une prise en charge alternative

Il y a cinq ans, Henri Emmanuelli, député des Landes, inspiré par le modèle du village pilote néerlandais de Weesp, près d’Amsterdam, qui accueille des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, décide de reproduire ce modèle dans sa région.

L’idée est de créer une structure novatrice dans la prise en charge de personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer et apparentées – un lieu où l’on mettrait en avant une approche non-médicamenteuse et des activités thérapeutiques permettant de préserver au mieux les capacités cognitives et pratiques des résidents – le tout dans un environnement sécurisé reproduisant l’organisation d’un village où les résidents vivent au sein de petites unités d’habitation.

Il s’agit de maintenir au maximum les repères quotidiens de la personne et ses liens sociaux en favorisant aussi les relations avec la famille.

Soutenu par l’État et la région, le projet a été jusqu’au bout puisque le Village Landais, première structure d’accueil de ce type de patients Alzheimer, vient d’ouvrir à Dax.

Un lieu ouvert sur la vie et sur la ville

Après un petit retard dû à l’épidémie de coronavirus, 90 résidents permanents atteints de la maladie d’Alzheimer et apparentées, quel que soit le stade d’évolution de la maladie, sont arrivés au début de l’été (une fois leur test Covid négatif connu). Ils ont été répartis au sein de quatre maisonnées de style landais permettant de loger à chaque fois 7 à 8 personnes, situées dans trois « quartiers » du Village. Chacune d’entre elle mesure 300 m2 et a été pensée pour respecter les différents styles de vie des habitants, mais aussi pour respecter leur autonomie et leur intimité. Situé dans un environnement arboré de plus de 5 hectares, le cadre de vie se veut familier et familial, et le lieu ouvert sur la vie et sur la ville (voir la video YouTube). L’espace organisé en forme de bastide au coeur du Village propose café-restaurant, salle de spectacle, épicerie ou encore salon de coiffure, où tous villageois, personnels d’encadrements, bénévoles et public peuvent se côtoyer.

Suite à lire sur Medscape.