VHC : Comment les nations européennes peuvent-elles améliorer l’accès aux AAD ?

  • Marshall AD & al.
  • J Hepatol
  • 27 juin 2018

  • de Craig Hicks
  • Lecture critique
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un nouvel article du Journal of Hepatology examine les restrictions à l’accès aux antiviraux à action directe (AAD) en Europe, les raisons pour lesquelles de telles restrictions sont toujours en place, les éléments ayant facilité leur élimination et les défis toujours présents pour atteindre l’objectif de l’OMS, à savoir l’élimination du VHC, qui constitue une menace majeure pour la santé publique.

Pourquoi est-ce important ?

  • « Si plusieurs pays d’Europe — la France, la Géorgie, l’Allemagne, l’Islande et les Pays-Bas — sont sur la bonne voie pour atteindre, selon différentes approches, les cibles d’élimination du VHC d’ici 2030 de l’OMS, cette tendance doit être nettement étendue dans l’ensemble de la région », indiquent les auteurs de l’étude.

Pour plus d’informations

  • Le groupe international d’auteurs, affiliés à des organisations de santé en Australie, au Danemark, en France, en Italie et en Espagne, propose une gamme de stratégies pour élargir l’accès au traitement par AAD, notamment :
    • élimination des restrictions au remboursement basées soit sur le stade de la maladie soit sur la consommation récente de drogues ou d’alcool,
    • extension des protocoles de prescription aux non-spécialistes,
    • négociations entre gouvernements et fabricants de médicaments donnant lieu à des réductions du prix des AAD,
    • forte sensibilisation des mouvements associatifs pour favoriser l’accès et le traitement pour tous.
  • Financement : Institut Kirby ; Conseil national de recherche dans les domaines de la santé et de la médecine du gouvernement australien (National Health and Medical Research Council, Australian Government) ; programme de formation du Réseau Canadien sur l’Hépatite C (CanHepC Trainee Program), Canada.