VHC-4 : sécurité et efficacité de SOF/DCV chez les enfants âgés de 8 ans et plus

  • Abdel Ghaffar TY & al.
  • J Viral Hepat
  • 31 oct. 2018

  • de Yael Waknine
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un traitement de 12 semaines par sofosbuvir/daclatasvir (SOF/DCV) est sûr et efficace chez les enfants âgés de ≥8 ans infectés par le VHC-4, naïfs de tout traitement et non cirrhotiques.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les antiviraux à action directe (AAD) ont été récemment approuvés chez les enfants (SOF avec ribavirine ou lédipasvir), mais sont limités aux enfants âgés de ≥12 ans.

Protocole de l’étude

  • Étude prospective menée en Égypte auprès de 40 enfants naïfs de tout traitement, âgés de 8 à 17,58 ans (âge moyen de 12,27 ans), infectés par le VHC-4 (72,5 %) ou VHC-4/1 mixte (27,5 %) et présentant une fibrose F0 (35 %), F1 (37,5 %) ou F2-F3 (15 %).
  • Les enfants pesant >45 kg recevaient 12 semaines de SOF/DCV à 500/60 mg ; la dose était réduite à 200/30 mg/jour pour les enfants pesant entre 17 et 45 kg.
  • Critère d’évaluation principal : réponse virologique soutenue 12 et 24 semaines après le traitement (RVS12, RVS24).
  • Financement : ONG Egyptian Cure Bank ; Society of Friends of Liver Patients in the Arab World.

Principaux résultats

  • Le VHC avait été le plus souvent transmis par un membre de la famille infecté (mère : 25/31 cas) ou à l’occasion d’interventions médicales invasives/chirurgicales.
  • 45 % étaient âgés de
  • Le taux de réponse à la fin du traitement était de 97,5 % ; tous les patients avaient des enzymes hépatiques normalisées à la semaine 12.
  • Les taux de RVS12 et de RVS24 selon l’analyse en intention de traiter étaient de 97,5 % et de 95 %, respectivement ; tous deux ont atteint 100 % dans l’analyse per protocole.
  • Les événements indésirables étaient d’intensité légère ; aucun n’a nécessité l’arrêt du traitement.

Limites

  • Protocole d’étude en ouvert et non contrôlé.