VHC-1/4 : Grande efficacité du schéma EBR/GZR dans l’IRC de stade 4/5

  • Alric L & al.
  • Kidney Int
  • 5 mai 2018

  • de Yael Waknine
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le schéma elbasvir/grazoprévir (EBR/GZR) élimine très efficacement l’infection à VHC-1 et à VHC-4 chez les patients atteints d’une insuffisance rénale chronique (IRC).

Pourquoi est-ce important ?

  • Aucun ajustement de la dose d’EBR/GZR n’est nécessaire en raison de la faible excrétion rénale (

Protocole de l’étude

  • Étude multicentrique française portant sur 93 patients atteints d’IRC recevant EBR/GZR pendant 12 (76,3 %), 16 (16,1 %) ou 24 semaines (n = 1) ; la polymédication était fréquente (moyenne : 7,7 médicaments).
  • La plupart des patients étaient porteurs du VHC-1b (54,8 %), du VHC-1a (21,5 %) ou du VHC-4 (18,3 %) ; 39,8 % avaient déjà reçu un traitement et 15,1 % présentaient une cirrhose compensée.
  • La plupart étaient atteints d’IRC de stade 5 (75,3 %; stade 4 : 24,7 %) ; 74,2 % étaient sous hémodialyse.
  • La fibrose était généralement légère (53 patients ; 57,0 %).
  • Le critère d’évaluation principal était la réponse virologique soutenue 12 semaines après le traitement (RVS12).
  • Financement : Merck Sharp and Dohme.

Principaux résultats

  • La durée du traitement était souvent de 12 semaines (76,3 %) ; certains patients ont été traités pendant 16 (16,1 %) ou 24 (1,1 %) semaines.
  • Le taux de RVS12 était de 96,7 % (87/90) ; 2 patients avaient arrêté EBR/GZR après 5 et 8 semaines, respectivement.
  • Deux des trois échecs du traitement étaient des échappements virologiques ; 1 était un cas de rechute après l’arrêt du traitement.
  • Le taux de RVS12 était élevé avec ou sans cirrhose (98,1 %, 93,5 %), dans le VHC-1 p/r au VHC-4 (98,6 % p/r à 87,5 %), dans le VHC-1b p/r au VHC-1a (98 % p/r à 100 %), avec une charge virale > 800 000 UI/ml p/r à

Limites

  • Étude observationnelle dans sa conception.