Vaccination contre la rougeole : quid des adultes nés avant 1980 ?


  • Fanny Le Brun
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

A retenir :

  • La vaccination contre la rougeole est recommandée chez les nourrissons et les personnes nées après 1980 (et désormais obligatoire pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018)
  • Les personnes nées avant 1980 ont de très fortes probabilités d’avoir déjà contracté cette maladie et d’être immunisés
  • Dans certains cas, la vaccination contre la rougeole peut tout de même être recommandée aux personnes nées avant 1980 (situations de cas groupés, professionnels de santé, voyage)

Face à l’épidémie de rougeole qui touche la France (depuis le 1er novembre 2017 : 387 cas de rougeole ayant entraîné 1 décès et 83 hospitalisations, dont 6 en services de réanimation), il est rappelé que la vaccination est le moyen le plus efficace de se protéger. Il est donc demandé aux personnes qui ne sont pas vaccinées de faire un rattrapage, sachant que les populations concernées par cette vaccination sont les nourrissons (cette vaccination est désormais obligatoire pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018) et les personnes nées depuis 1980. Qu’en est-il des personnes nées avant 1980 ?

Avant 1980, la rougeole était très fréquente en France. Les personnes nées avant cette date ont donc de très fortes probabilités d’avoir contracté cette maladie et d’être immunisés. Cependant, dans certains cas, la vaccination contre la rougeole peut être recommandée aux personnes nées avant 1980 :

  • En situation de cas groupés de rougeole, des mesures vaccinales particulières et supplémentaires sont proposées. La vaccination est ainsi recommandée aux contacts proches et en collectivité. En plus des recommandations autour d’un cas, toutes les personnes, y compris celles nées avant 1980, sans antécédent connu de rougeole, devraient compléter leur vaccination,
  • En milieu professionnel, les personnes nées avant 1980, non vaccinées et sans antécédent connu de rougeole, qui exercent des professions de santé en formation, à l’embauche ou en poste, doivent recevoir une dose de vaccin trivalent rougeole-oreillons-rubéole. La vaccination avec une dose de vaccin trivalent ROR est fortement recommandée pour les personnes travaillant dans les services accueillant des patients à risque de rougeole grave (immunodéprimés). Les professionnels travaillant au contact des enfants doivent aussi recevoir une dose de vaccin trivalent rougeole-oreillons-rubéole.
    Pour l’ensemble de ces personnels dont les antécédents de vaccination ou de maladie (rougeole) sont incertains, la vaccination peut être pratiquée sans qu’un contrôle sérologique préalable soit systématiquement réalisé.
    Au contact d’un cas de rougeole, il est recommandé l’administration d’une dose de vaccin trivalent à tous les personnels susceptibles d’être ou d’avoir été exposés pour lesquels il n’existe pas de preuve de rougeole antérieure ou qui n’ont pas reçu auparavant une vaccination complète à deux doses. Cette vaccination, si elle est réalisée dans les 72 heures qui suivent un contact avec un cas, peut éviter la survenue de la maladie. Elle reste préconisée même si ce délai est dépassé.
  • En cas de voyage, pour les personnes nées avant 1980 sans antécédent de rougeole ou de vaccination et se rendant dans un pays de circulation virale intense, l’administration d’une dose de vaccin peut se discuter.

F. Le Brun