Vaccination anti-COVID-19 : pourquoi créer un collectif de citoyens ?


  • Fanny Le Brun
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir :

  • 35 Français sont tirés au sort pour former un collectif de citoyens pour le suivi de la campagne vaccinale anti-COVID-19
  • Ce collectif pourra exprimer ses craintes, résistances ou questions sur cette vaccination et donner son avis sur les choix de politique vaccinale et d’organisation de celle-ci
  • L’objectif est notamment d’établir la confiance des Français envers cette vaccination

Comme annoncé par Emmanuel Macron dans son allocution du 24 novembre dernier, un collectif de citoyens va être formé pour partager les préoccupations et interrogations de la société française au sujet de la vaccination contre le COVID-19. Le tirage au sort de citoyens a ainsi commencé le 4 janvier 2021 : parmi eux, 35 seront sélectionnés (30 titulaires et 5 suppléants) selon des critères d'âge, de genre, de région de résidence, de niveau de diplôme, de catégorie socioprofessionnelle et de type d'habitation, l’objectif étant que la composition de ce collectif soit la plus représentative possible de la société française. Le tirage au sort est réalisé par un prestataire spécialisé. Les personnes tirées au sort doivent répondre à la question suivante : "Avez-vous l'intention de vous faire vacciner dans l'année 2021 contre le Covid-19 ?" en classant leur réponse sur une échelle de 1 à 5. Cela permet de constituer un groupe équilibré reflétant toutes les opinions des Français sur le vaccin, des plus méfiants aux plus convaincus.

Ce collectif citoyen commencera ses travaux le 16 janvier et les poursuivra tout au long de la campagne de vaccination. Ses membres seront invités à :

  • Formuler leurs questionnements relatifs à la vaccination, concernant aussi bien les problématiques scientifiques que sanitaires, techniques ou financières ;
  • Exprimer les craintes, résistances ou questions liées aux enjeux éthiques de la campagne nationale de vaccination ;
  • S’exprimer sur les choix de politique vaccinale et d’organisation de celle-ci.

L’objectif de ce collectif est notamment de rétablir la confiance entre les citoyens d’une part, et les décideurs et les scientifiques d’autre part, afin de mieux convaincre la population française, particulièrement réticente face à cette nouvelle vaccination.

Un bilan de ce collectif citoyen est attendu cet été.

Par ailleurs, afin de recueillir à une plus large échelle l’expression des citoyens sur leurs préoccupations, leurs attentes ou leurs besoins d’informations relatifs à la campagne de vaccination, une plateforme numérique de consultation citoyenne va être mise en place mi-janvier.