Vaccin contre le zona : quelle efficacité chez les sujets polypathologiques ?

  • Oostvogels L & al.
  • Hum Vaccin Immunother
  • 28 juin 2019

  • Par Caroline Guignot
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

L’analyse post-hoc de deux études pivots poolées met en évidence une efficacité du vaccin contre le zona comparable chez les sujets âgés souffrant de différentes pathologies chroniques fréquentes dans la population de plus de 50 ans. Ainsi, l’efficacité n’est pas amoindrie par certaines situations cliniques, y compris lorsque le patient cumule plusieurs comorbidités.

En termes de sécurité, aucun signal particulier n’a été identifié qui permettrait d’avancer une différence en termes d’évènements indésirables entre les sujets vaccinés contre le zona et ceux ayant reçu un placebo, tandis que le nombre de décès dans chacun des deux groupes était comparable.

Pourquoi cette étude est-elle intéressante ?

Le vaccin contre le zona présente un intérêt particulier chez les sujets âgés, à plus fort risque de réactivation du VZV. Or, on sait que certaines pathologies chroniques favorisent la survenue du zona. Il est donc intéressant d’évaluer dans quelle mesure le vaccin offre une protection contre le risque de réactivation selon la nature ou le nombre des comorbidités présentes.

Méthodologie

Les études ZOE-50 et ZOE-70 sont deux études internationales de phase III randomisées et contrôlées qui ont enrôlé des patients de plus de 50 ou de 70 ans pour être randomisés (1:1) entre deux doses de vaccins ou un placebo. A partir des données poolées de ces deux études, l’analyse de l’efficacité et de la sécurité a été menée pour les 15 pathologies chroniques les plus fréquentes ainsi qu’en fonction du nombre de comorbidités présentées par chaque patient.

Principaux résultats

  • Au total, les données de 30.977 sujets ont été incluses : la présence d’au moins une pathologie était notifiée chez 82,3% des patients vaccinés et 82,7% de ceux sous placebo, sachant que 59,6% et 59,8% d’entre eux en présentaient au moins deux. Dans la plupart des cas, il s’agissait d’hypertension artérielle, d'arthrose et de pathologies vertébrales ou de dyslipidémie (52%, 36% et 33% respectivement). Parmi les pathologies connues comme pouvant potentiellement accroître le risque de zona, la dépression et l’asthme étaient les plus souvent représentées (7 et 5% respectivement).
  • L'efficacité contre le zona était comprise entre 84,5% [46,4–97,1] pour les sujets atteints de pathologies respiratoires et 97,0% [82,3–99,9] pour les patients coronariens. L’efficacité était également satisfaisante chez les patients présentant une pathologie favorisant la réactivation du VZV. Seuls les sujets présentant des troubles rénaux ne montraient pas une efficacité statistiquement significative (86,6% [-4,5 à 99,7], mais ce résultat pourrait s’expliquer par une faible puissance statistique.
  • L’efficacité était comprise entre 95,4% chez les sujets présentant une seule pathologie associée et était réduite jusqu’à 90,9% chez ceux présentant 6 comorbidités ou plus.
  • En termes de sécurité, les évènements indésirables graves et les décès étaient d’autant plus élevés que les patients présentaient des pathologies rénales, respiratoires ou coronariennes, mais le nombre de ces évènements n’était pas différent que les patients aient reçu le vaccin ou le placebo.

Principales limitations

Le nombre de patients dans certains sous-groupes était parfois faible. Et l'analyse n'a pas été ajustée. Enfin, si des patients présentant des comorbidités ont pu être inclus, ils n'étaient pas représentatifs de la population générale des plus de 50 ans du fait des quelques facteurs d'exclusion propres à l'étude (espérance de vie de moins de 4 ans, immunodéprimés, sujets sous immunomodulateurs).

Financement

L'étude été financée par Glaxo SmithKline Biologicals SA.