Utilité d’un index cardiaque faible pour prédire des troubles respiratoires du sommeil dans le cadre de l’hypertension pulmonaire thromboembolique chronique

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

À retenir

  • Il s’agit de la première étude portant sur les troubles respiratoires du sommeil (TRS) chez des patients atteints d’hypertension artérielle pulmonaire thromboembolique chronique (HPTC), qui démontre que les TRS sont plus prévalents dans le cadre de l’HPTC que dans la po...