Une TEP-TDM réalisée avant le diagnostic de CBNPC est associée à une amélioration de la SG

  • Vella M & al.
  • JAMA Netw Open
  • 1 nov. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les anciens combattants ayant fait l’objet d’une tomographie par émission de positrons/tomodensitométrie (TEP-TDM) avant le diagnostic de cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) étaient significativement plus susceptibles de recevoir un traitement adapté au stade et d’obtenir une meilleure survie que ceux qui n’ayant pas fait l’objet d’une TEP-TDM.

Pourquoi est-ce important ?

  • Alors que l’utilisation de la TEP-TDM a augmenté entre 2000 et 2013, seule la moitié des établissements de santé du département des Anciens combattants des États-Unis (Veterans Affairs, VA) dispose des équipements nécessaires.

Protocole de l’étude

  • 64 103 anciens combattants issus du système de santé VA et ayant reçu un diagnostic de CBNPC entre 2000 et 2013 ont été inclus.
  • Financement : Instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health).

Principaux résultats

  • 80,9 % des patients ont fait l’objet d’une TEP-TDM, 40,1 % au cours de l’année précédant le diagnostic de CBNPC et 64,3 % au cours des 5 ans suivant le diagnostic.
  • L’utilisation de la TEP-TDM a augmenté, passant de 59,2 % des patients diagnostiqués en 2000 à 93,2 % des patients diagnostiqués en 2013.
  • L’augmentation de l’utilisation de la TEP-TDM était significativement plus importante dans les établissements de niveau 1a que dans les centres de niveau 3 (82,3 % contre 75,2 % ; P 
  • Le taux global de traitement adapté au stade a augmenté de manière significative au cours de la période de l’étude (de 35,4 % en 2000 à 52,7 % en 2013 ; P 
  • Quel que soit le stade de la maladie, les patients ayant fait l’objet d’une TEP-TDM au cours des 12 mois précédant le diagnostic de CBNPC étaient significativement plus susceptibles de recevoir un traitement adapté au stade.
  • Faire l’objet d’une TEP-TDM avant le diagnostic était associé à une diminution significative de la mortalité toutes causes confondues (rapport de risque corrigé [RRc] : 0,78 ; IC à 95 % : 0,77–0,79) et de la mortalité spécifique au CBNPC (RRc : 0,78 ; IC à 95 % : 0,76–0,80).

Limites

  • Étude rétrospective.