Une supplémentation en vitamine D à haute dose pendant la grossesse réduit le risque de défauts de l’émail chez l’enfant


  • Sarfaroj Khan
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une supplémentation en vitamine D à haute dose pendant la grossesse réduit le risque de défauts de l’émail d’environ 50 % chez l’enfant à l’âge de 6 ans, selon une nouvelle étude publiée dans la revue JAMA Pediatrics.

Dans cette analyse post-hoc de la cohorte des Études prospectives de Copenhague sur l’asthme durant l’enfance 2010 (COPSAC2010), 623 femmes enceintes ont été affectées de manière aléatoire (selon un rapport de 1:1) pour recevoir de la vitamine D à haute dose (2 400 UI/jour ; n = 315) ou un placebo en comprimés (n = 308) à partir de la 24e semaine de grossesse et jusqu’à 1 semaine après l’accouchement. Elles ont également reçu 400 UI/jour de vitamine D dans le cadre de soins standard.

Un examen dentaire a été réalisé chez 496 enfants âgés de 6 ans et les données ont été analysées en 2018.

Le risque de défauts de l’émail de la dentition permanente était plus faible chez les enfants dont la mère avait reçu une supplémentation en vitamine D à haute dose durant la grossesse, par rapport à une dose standard (15,1 % contre 27,5 % ; rapport de cotes [RC] : 0,47 ; IC à 95 % : 0,27–0,81). Une association similaire a été observée concernant les défauts de l’émail de la dentition temporaire (8,6 % contre 15,9 % ; RC : 0,50 ; IC à 95 % : 0,28–0,87). Aucune association n’a été observée concernant la présence de caries, que ce soit pour la dentition permanente ou la dentition temporaire. 

Selon les auteurs, ce résultat suggère le rôle de la « supplémentation en vitamine D à haute dose prénatale en tant qu’intervention préventive pour réduire la prévalence des défauts de l’émail avec un effet potentiel significatif sur la santé dentaire ».