Une revue Cochrane découvre que les oméga-3 réduisent le risque de naissance prématurée


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle revue Cochrane a découvert que l’augmentation de l’apport en acides gras oméga-3 polyinsaturés à longue chaîne durant la grossesse pourrait réduire le risque de naissance prématurée jusqu’à 42 %. 

Les chercheurs ont examiné les données de 70 essais contrôlés randomisés ayant inclus 19 927 femmes, en comparant les acides gras oméga-3 durant la grossesse à un placebo ou à l’absence d’oméga-3, afin d’évaluer les effets sur les résultats maternels, périnataux et néonataux. 

Ils ont découvert une diminution des cas de naissance prématurée (avant 37 semaines) et de naissance très prématurée (avant 34 semaines) chez les femmes prenant des oméga-3, par rapport à celles n’en prenant pas, avec des réductions de 11 % et 42 %, respectivement. 

Les auteurs ont observé que les oméga-3 ont été associés à une « possible réduction du risque » de mort périnatale et d’admission en soins néonataux, à une réduction du risque de faible poids à la naissance et à la possibilité d’une légère augmentation du risque de nourrissons de grande taille pour l’âge gestationnel. 

« Peu d’options permettant de prévenir les naissances prématurées existent à l’heure actuelle. Ces nouvelles découvertes sont donc très importantes pour les femmes enceintes, les bébés et les professionnels de santé qui s’occupent d’eux », a déclaré le maître de conférences Philippa Middleton du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (Cochrane Pregnancy and Childbirth) et de l’Institut pour la santé et la recherche médicale du sud de l’Australie (South Australian Health and Medical Research Institute, SAHMRI).

Le SAHMRI a mis en œuvre des ressources relatives aux acides gras oméga-3, consultables à l’adresse www.sahmriresearch.org/omega3.