Une prise en charge globale des maladies chroniques chez l’enfant permet de réduire les hospitalisations, les consultations aux urgences et les dépenses de santé

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

Importance Les maisons médicales centrées sur le patient n’ont pas démontré qu’elles réduisaient les résultats défavorables ou les dépenses de santé en cas de maladie chronique chez l’adulte ou l’enfant.

Objectif Évaluer si une maison médicale renforcée, assurant une prise en charge globale, permet de prévenir les maladies graves (admission en services de soins intensifs, hospitalisation  7 jours ou décès) et/ou de réduire les dépenses de santé chez les enfants atteints de maladies chroniques.

Conception, environnement et participants Essai clinique randomisé, mené chez des enfants à haut risque souffrant de maladies chroniques (≥ 3 consultations aux urgences, ≥ 2 hospitalisations ou ≥ 1 admission en service de soins intensifs pédiatriques au cours de l’année précédente, et  50 % de risque d’hospitalisation estimé), traités dans une clinique pour les cas à haut risque de l’Université du Texas, à Houston, et randomisés pour bénéficier d’une prise en charge globale (n = 105) ou recevoir les soins habituels (n = 96). Le recrutement s’est déroulé de mars 2011 à février 2013 (lorsque les critères d’arrêt prédéfinis pour un effet bénéfique ont été remplis) et l’évaluation des résultats s’est poursuivie jusqu’au 31 août 2013.

Interventions La prise en charge globale comprenait le traitement par les cliniciens de soins primaires et les spécialistes dans la même clinique, avec plusieurs particularités visant à promouvoir des soins rapides et efficaces. Les soins habituels étaient dispensés localement dans des cabinets privés ou des cliniques supervisées par des membres du corps professoral sans modification.

Principaux critères d’évaluation et mesures Critère d’évaluation principal : enfants ayant une maladie grave (admission en service de soins intensifs, hospitalisation  7 jours ou décès), dépenses de santé (perspective du système de santé). Critères d’évaluation secondaires : maladies graves particulières, services médicaux, prestations d’aide médicale, et recettes et dépense...