Une plateforme de vaccin bivalent basée sur le virus de l’encéphalite japonaise obtient des anticorps contre ce dernier et le virus de l’hépatite C | ASV


  • Conference reports - RSi Communications
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans cette étude présentée lors du congrès de l’ASV, qui s’est tenu à Blacksburg, en Virginie, il a été démontré qu’une plateforme à base de particules du virus de l’encéphalite japonaise (VEJ) hébergeant des épitopes étrangers à leur surface pourrait faciliter le développement d’un vaccin bivalent contre les virus VEJ et de l’hépatite C.

Principaux résultats

  • Les chercheurs ont testé les insertions dans 11 positions au sein de la protéine d’enveloppe du VEJ.
  • Dans trois de ces positions, l’épitope E2 neutralisant du VHC inséré a été reconnu par un anticorps anti-VHC1, et il a été confirmé qu’il était présent à la surface des particules.
  • Les particules sous-virales (PSV) du VEJ contenant l’épitope neutralisant du VHC (PSV-E2) à l’un de ces sites, ou dans l’ensemble des 3 sites, ont été produites dans les cellules 293T, puis purifiées à partir du surnageant de culture par chromatographie par filtration sur gel.
  • Le sérum de souris immunisées par le PSV-E2 a inhibé l’infection par VEJ et par particules du VHC trans-complétées (VHCptc) dérivées de virus de génotypes 1b, 2a et 3a, alors que le sérum de souris immunisées par peptides E2 synthétiques n’a montré aucune activité neutralisante.
  • En outre, le sérum de souris immunisées par le PSV-E2 neutralisait les VHCptc présentant une mutation N415K en E2, qui est la forme mutante d’échappement des anticorps anti-VHC1.

 Conception de l’étude

  • Dans la présente étude, les investigateurs de l’Institut national des maladies infectieuses (National Institute of Infectious Diseases) à Tokyo ont profité des propriétés du VEJ pour développer des antigènes à utiliser dans un vaccin du VHC.
  • Il est important de noter que la protéine d’enveloppe du VEJ à la surface exposée tolère l’épitope étranger inséré, ce qui permet la présentation de nouveaux antigènes sur les particules sous-virales du VEJ (PSV).

  Pourquoi est-ce important ?

  • Des antiviraux agissant directement sont récemment devenus disponibles pour le traitement de l’infection au virus de l’hépatite C (VHC), mais il n’existe pas de vaccin prophylactique pour le VHC.