Une nouvelle séquence de traitement rapide à mettre en œuvre a été proposée pour l’ICFEr

  • McMurray JJV & al.
  • Circulation
  • 30 déc. 2020

  • Par Emily Willingham, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Cet algorithme nouvellement proposé, qui comporte trois étapes, est destiné aux patients présentant une insuffisance cardiaque avec fraction d’éjection réduite (ICFEr) qui sont parvenus à l’euvolémie sous diurétiques.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces auteurs déclarent que l’approche standard comporte « de nombreuses limites importantes ».
  • Ils affirment également que cet algorithme proposé, qui peut être mis en œuvre plus rapidement que l’approche standard, pourrait permettre d’éviter des décès et des hospitalisations.

Principaux résultats

  • La séquence conventionnelle comporte cinq étapes :
    • des bloqueurs du système rénine-angiotensine-aldostérone, des bêtabloquants, un antagoniste des récepteurs des minéralocorticoïdes, un inhibiteur de la néprilysine du récepteur de l’angiotensine et un inhibiteur du cotransporteur sodium-glucose de type 2 (sodium glucose cotransporter 2, SGLT2), avec une augmentation des doses vers les niveaux cibles à chaque étape.
    • La mise en œuvre prend plus de six mois au total.
  • L’algorithme proposé comporte trois étapes :
    • L’administration simultanée d’un bêtabloquant et d’un inhibiteur du SGLT2.
    • L’ajout du sacubitril/valsartan dans un délai d’une à deux semaines, avec une évaluation prudente de la tolérance concernant l’hypotension.
    • L’ajout d’un antagoniste des récepteurs des minéralocorticoïdes dans un délai d’une à deux semaines par rapport à la deuxième étape en cas de potassium sérique normal et en l’absence de dysfonctionnement rénal sévère.
  • Cet algorithme implique l’ensemble des quatre classes de médicaments en quatre semaines au lieu de six mois ou plus.
  • L’augmentation des doses pour atteindre les valeurs cibles peut alors intervenir.

Méthodologie

  • Un algorithme a été proposé.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • L’approche en trois étapes proposée représente une option parmi de nombreuses possibles.