Une mise à jour des recommandations relatives aux examens d’imagerie en cas de néoplasies colorectales a été publiée

  • Bisschops R & al.
  • Endoscopy
  • 11 nov. 2019

  • Par Emily Willingham, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La Société européenne d’endoscopie gastro-intestinale (European Society of Gastrointestinal Endoscopy, ESGE) a publié une mise à jour de ses recommandations relatives à l’utilisation d’examens d’imagerie avancés afin de détecter et de différencier les néoplasies colorectales.

Pourquoi est-ce important ?

  • Avec le déploiement des nouvelles avancées dans le domaine de l’imagerie, les endoscopistes disposent désormais de lignes de conduite concernant leurs applications et leur interprétation.

Directives clés

  • L’endoscopie haute définition, par chromoendoscopie par colorant/virtuelle associée à des dispositifs complémentaires, est acceptable pour la détection des adénomes chez les patients à risque moyen, en prenant en compte le coût et les aspects pratiques (recommandation faible/données probantes de haute qualité).
  • L’utilisation systématique de systèmes à haute définition est recommandée dans le cadre du syndrome de Lynch (recommandation forte/données probantes de haute qualité).
  • L’utilisation systématique d’une biopsie ciblée ou d’une chromoendoscopie par colorant/virtuelle est recommandée dans le cadre de la colite chronique (recommandation forte/données probantes de qualité modérée).
  • L’utilisation de la chromoendoscopie virtuelle ou par colorant est acceptable pour le diagnostic des polypes de très petite taille (jusqu’à 5 mm), à condition d’un contrôle strict et d’une expérience importante (recommandation faible/données probantes de haute qualité).
  • L’utilisation d’une endoscopie haute définition en lumière blanche associée à une chromoendoscopie est recommandée pour caractériser un envahissement de la sous-muqueuse (recommandation forte/données probantes de qualité modérée).
  • L’utilisation d’une chromoendoscopie et d’une endoscopie en lumière blanche est recommandée pour identifier une néoplasie résiduelle au niveau du site d’une polypectomie fragmentaire (recommandation forte/données probantes de qualité modérée).
  • Un diagnostic assisté par ordinateur est possible, mais il présente un risque de mise en œuvre significatif (recommandation faible/données probantes de faible qualité).