Une méta-analyse révèle que l’exposition au glyphosate augmente le risque de LNH de 41 %

  • Zhang L, et al.
  • Mutat Res
  • 10 févr. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le glyphosate est l’herbicide le plus utilisé dans le monde ; il est associé à une augmentation de 41 % du risque de lymphome non hodgkinien (LNH) chez les individus les plus exposés.
  • L’herbicide est présent dans les produits Roundup et Ranger PRO (Monsanto).

Pourquoi est-ce important ?

  • Le recours aux herbicides à base de glyphosate (HBG) a fortement augmenté dans le monde : rien qu’aux États-Unis, son utilisation a quasiment été multipliée par 16 entre 1992 et 2009.
  • L’exposition au glyphosate peut être généralisée, car le glyphosate et ses métabolites subsistent dans les aliments, l’eau et la poussière.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse a été réalisée à partir des données probantes épidémiologiques, afin d’évaluer l’association entre l’exposition élevée aux HBG et l’augmentation du risque de LNH.
  • 6 études répondaient aux critères d’inclusion : 1 étude de cohorte (Étude sur la santé agricole [AHS] de 2018) et 5 études cas-témoins, pour un total d’environ 65 000 participants.
  • Origine des études : États-Unis : 2 ; Canada : 1 ; Suède : 2 ; France : 1.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Dans l’analyse primaire incluant l’AHS de 2018 :
    • augmentation de 41 % du méta-risque relatif (mRR) global de LNH chez les individus exposés aux HBG (mRR : 1,41 ; IC à 95 % : 1,13–1,75).
  • Dans une analyse secondaire incluant l’AHS de 2005 :
    • augmentation de 45 % du mRR de LNH dans les groupes avec une exposition élevée aux HBG (mRR : 1,45 ; IC à 95 % : 1,11–1,91).

Limites

  • Données disponibles limitées.