Une méta-analyse confirme la cardio-protection des agonistes des récepteurs du GLP-1

  • Kristensen SL & al.
  • Lancet Diabetes Endocrinol
  • 14 août 2019

  • Par Nathalie Barrès
  • Résumé d’articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

Une méta-analyse incluant les tous derniers essais cliniques publiés sur la sécurité cardiovasculaire des agonistes des récepteurs du GLP-1 (GLP-1 RA), représentant plus de 50.000 sujets, montre que cette classe de traitement aurait des effets cardiovasculaires et rénaux bénéfiques. En effet ces traitements réduisent le risque d’événements cardiovasculaire majeurs (MACE - Major Adverse Cardiovascular Events, constitués du décès d’origine cardiovasculaire, de l’AVC, de l’IDM), ainsi que la mortalité toute cause et l’hospitalisation pour insuffisance cardiaque (IC). Ils préserveraient la fonction rénale, sans risque d’hypoglycémie sévère ou pancréatique (pancréatite, cancer).

Pourquoi cette méta-analyse est intéressante ?

Cette méta-analyse reprend les données les plus récentes, notamment celles de l’étude REWIND avec le dulaglutide et de l’étude PIONNER 6 avec le sémaglutide oral, ajoutant ainsi un nombre conséquent de sujets aux précédentes analyses. Cette méta-analyse montre également pour la première fois la réduction du risque d’hospitalisation pour IC sous GLP-1 RA, effet cependant de moindre amplitude par rapport aux iSGLT2 (non encore commercialisés en France). Enfin, contrairement aux précédentes méta-analyses sur le sujet, celle-ci intègre des études ayant inclus une proportion importante de diabétiques de type 2 en prévention cardiovasculaire primaire.

Méthodologie

Cette méta-analyse a inclus les 7 plus grands essais cliniques randomisés ayant évalué la sécurité cardiovasculaires des GLP-1 RA (n=56.004) : ELIXA (lixisénatide), LEADER (liraglutide), SUSTAIN-6 (sémaglutide), EXSCL (exenatide), Harmony Outcomes (albiglutide), REWIND (dulaglutide) et PIONNER 6 (sémaglutide oral).

Principaux résultats

Globalement, les GLP-1 RA diminuent significativement le risque de MACE de 12% (Hazard ratio (HR) 0,88 [0,82-0,94]). Les constituants du critère composite principal d’évaluation seraient tous individuellement également diminués de manière significative de : 12% pour le risque de décès cardiovasculaire (HR 0,88 [0,81-0,96]), 16% pour le risque d’AVC fatal ou non-fatal (HR 0,84 [0,76-0,93]) et 9% pour le risque d’IDM fatal ou non-fatal (HR 0,91 [0,83-0,99]).

Les GLP-1 RA diminueraient également significativement le risque de mortalité toutes causes confondues de 12%, l’hospitalisation pour cause d’IC de 9% et l’atteinte rénale de 17% (critère regroupant le développement d’un nouvel épisode de macroalbuminurie, le déclin du DFGé, la progression de la maladie rénale vers un stade terminal ou le décès pour cause rénale).

Par ailleurs les GL-1 RA n’augmenteraient en parallèle ni le risque d’hypoglycémie sévère, ni le risque de pancréatite, ni le risque de cancer du pancréas.

Financements

Aucun