Une hyperglycémie au moment de l’hospitalisation prédit la mortalité dans le cadre de l’ICA, quel que soit le statut diabétique

  • Cho JY & al.
  • J Clin Med
  • 6 janv. 2020

  • Par Miriam Tucker
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une hyperglycémie au moment de l’hospitalisation, et pas uniquement le statut diabétique, prédit la mortalité à l’hôpital et à un an chez les patients atteints d’une insuffisance cardiaque aiguë (ICA).
  • Il convient d’envisager une surveillance attentive et d’instaurer un traitement intensif de l’insuffisance cardiaque chez les patients atteints d’une ICA présentant une hyperglycémie au moment de l’hospitalisation, quel que soit le statut diabétique.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les taux de glucose sanguin peuvent être élevés de façon transitoire en raison d’une réaction de stress à une maladie aiguë.
  • Il existe peu de données disponibles sur l’effet de la présence d’une hyperglycémie au moment de l’hospitalisation sur les résultats cliniques dans le cadre de l’ICA.

Protocole de l’étude

  • Parmi les patients atteints d’une ICA dans le registre national, 5 541 ont été répartis en 4 groupes, en fonction de la présence/l’absence d’une hyperglycémie au moment de l’hospitalisation (plus de 200 mg/dl) et de la présence/l’absence d’un diabète.
  • Financement : Recherche des Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies.

Principaux résultats

  • Parmi 2 125 patients atteints d’un diabète (38,6 %), la présence d’un diabète était connue chez 92,3 % d’entre eux et a été nouvellement diagnostiquée chez 7,7 % d’entre eux.
  • Une hyperglycémie au moment de l’hospitalisation a été décelée chez 37,6 % des patients atteints d’un diabète et chez 7,3 % des patients non atteints.  
  • Une hyperglycémie au moment de l’hospitalisation a prédit de manière significative la mortalité à l’hôpital (7,6 % en présence de diabète, contre 4,2 % en l’absence de diabète ; P 
  • Le diabète a prédit la mortalité à 1 an (24,8 % en présence de diabète, contre 20,5 % en l’absence de diabète ; P 
  • À l’analyse multivariée, une hyperglycémie au moment de l’hospitalisation a prédit de façon indépendante la mortalité à l’hôpital (rapport de cotes [RC] de 1,84 ; P = 0,017 en présence de diabète ; et RC de 2,26 ; P 

Limites

  • Des données étaient manquantes dans le registre.
  • Aucun critère d’élimination ayant recours au taux de HbA1c n’a été utilisé pour les cas suspectés de diabète.
  • La population était entièrement composée de Coréens.