Une étude évalue les associations bidirectionnelles entre les leucémies et les SCP

  • Zheng G & al.
  • Br J Haematol
  • 31 janv. 2019

  • Par David Reilly
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’une leucémie lymphocytaire chronique (LLC) ou d’une leucémie à tricholeucocytes (LT), un dysfonctionnement immunitaire pourrait jouer un rôle dans le développement d’un second cancer primitif (SCP).

Pourquoi est-ce important ?

  • Il pourrait s’agir de la première étude à évaluer le risque de leucémie en tant que SCP.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée afin d’évaluer le risque de SCP chez les patients ayant reçu un diagnostic de LLC, de LLA et de LT.
  • Les données ont été obtenues auprès de la base de données suédoise sur les cancers héréditaires.
  • Financement : Fondation Harald Hupper ; Deutsche Krebshilfe ; Fondation Jane et Aatos Erkko ; Fondation Sigrid Juselius ; Organisations finlandaises de lutte contre le cancer ; Université d’Helsinki ; Hôpital central de l’Université d’Helsinki ; Conseil chinois de bourse d’études.

Principaux résultats

  • Chez les patients atteints d’une LLC, le risque relatif (RR) global de SCP était de 1,96 ; dans une analyse inverse du risque de LLC en tant que SCP, le RR global était de 1,30.
    • Dans le cas de la LLC, le risque augmentait de manière réciproque pour 15 paires de cancers, y compris le lymphome non hodgkinien (LNH), le carcinome épidermoïde cutané, le carcinome à cellules de Merkel et le sarcome de Kaposi.
  • Chez les patients atteints d’une LT, le RR global de SCP était de 1,65 ; dans une analyse inverse, le RR global était de 1,62.
    • Dans le cas de la LT, le risque augmentait de manière réciproque pour deux paires de cancers : le LNH et le mélanome.

Limites

  • Données rétrospectives.