Une déficience sévère en vitamine D est associée à une progression plus rapide de l’emphysème dans le cadre de la BPCO

  • Respir Med

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Clinical Essentials
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La progression de l’emphysème est plus rapide chez les hommes atteints d’une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et ayant le taux de 25-hydroxyvitamine D (25-OHD) plasmatique le plus grave à l’inclusion.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette étude est l’une des premières à examiner l’effet de la déficience en 25-OHD sur la progression de l’emphysème.
  • Les résultats suggèrent que les patients de sexe masculin atteints d’une BPCO devraient faire surveiller leurs taux de 25-OHD et recevoir une supplémentation si cela est indiqué.

Protocole de l’étude

  • Une étude de cohorte prospective (cohorte coréenne sur le syndrome obstructif chronique des poumons) a comparé la progression d’un emphysème en relation aux taux sanguins de 25-OHD à l’inclusion chez des hommes (n = 151 ; trop peu de femmes ont participé à l’analyse).
  • La progression de l’emphysème a été évaluée chaque année sur une période de 3 ans, en fonction des augmentations de l’indice d’emphysème établi par tomodensitométrie (TDM ; CT emphysema index ; surface en pourcentage du poumon occupée par moins de 950 unités Hounsfield à l’inspiration complète).
  • Les patients ont été classés à l’inclusion en 4 sous-groupes selon le taux de 25-OHD : suffisance (supérieur ou égal à 20 ng/ml), déficience légère (15–20 ng/ml), déficience modérée (10–15 ng/ml) et déficience sévère (inférieur à 10 ng/ml).

Principaux résultats

  • L’indice d’emphysème par TDM à l’inclusion a été indépendamment associé à des différences significatives parmi les 4 sous-groupes de taux de 25-OHD (P = 0,034), de même que l’indice d’emphysème par TDM sur 3 ans (P = 0,047).
  • Le groupe de la déficience sévère en 25-OHD a présenté une augmentation annuelle plus importante de l’indice d’emphysème par TDM (1,34 % par an) que les autres groupes de taux de 25-OHD (0,41 % par an ; P = 0,003).

Limites

  • Une seule mesure des taux de 25-OHD a été effectuée.
  • Protocole observationnel.