Une collaboration pour lutter contre les fausses informations sur les questions de santé a été lancée


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Un consortium international d’intervenants s’est réuni pour lancer le projet No Rumour Health Project (Non aux rumeurs en matière de santé). Le projet européen procède actuellement à la conception d’une application mobile destinée aux personnes plus âgées pour les aider à identifier les « fausses informations ».

Le projet durera deux ans et a reçu près de 130 000 € de financements. Son objectif est de lutter contre la désinformation, en particulier chez les personnes de plus de 65 ans et plus spécifiquement chez les femmes.

Pour mener à bien cette tâche de lutte contre les « mensonges en matière de santé », le projet propose deux objectifs principaux : l’un prend la forme d’une application mobile qui vérifiera les fausses informations les plus fréquentes en matière de santé et les informations ayant été le plus partagées sur les réseaux sociaux, et l’autre consiste à développer des modules en ligne pour apprendre à identifier les fausses informations et savoir quelles pages sont fiables. « Ces modules peuvent aider à discerner si les informations sont vraies ou fausses », a affirmé Empar Vengut, responsable du projet No Rumour Health Project.

Tous les contenus qui seront créés seront disponibles dans les trois langues des pays participants : l’Espagne, la Pologne et la Grèce, en plus du Royaume-Uni. Ils seront développés en collaboration avec plusieurs associations du domaine social et sanitaire qui contribueront à soutenir l’étude et à tester son application.