Une baisse des décès liés au cancer de la prostate est attendue en 2020

  • Carioli G & et al.
  • Ann Oncol
  • 19 avr. 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • En Europe, la mortalité globale liée au cancer diminue, y compris la mortalité liée au cancer de la prostate (décès liés au CaP).
  • Une tendance à la baisse des taux estimés de décès liés au CaP est observée dans toutes les tranches d’âge et dans cinq pays européens.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces tendances favorables reflètent principalement les améliorations des traitements, notamment en ce qui concerne le traitement par privation androgénique et les avancées technologiques en chirurgie et radiothérapie.

Protocole de l’étude

  • La mortalité liée au cancer a été estimée pour 6 pays à partir des données de l’Organisation mondiale de la Santé et des bases de données Eurostat pour la période 1970–2015 ainsi que des projections pour 2020.
  • Financement : Association italienne de recherche sur le cancer.

Principaux résultats

  • Pour 2020, une baisse de 5,4 % chez les hommes et de 4,1 % chez les femmes du taux de mortalité globale liée au cancer est prévue, comparativement à 2015.
    • Une baisse de 7,1 % des décès liés au CaP est prévue pour 2020, comparativement à 2015, ce qui représente 78 800 décès et un taux de 10,0/100 000 hommes.
  • Baisse du taux de mortalité selon la tranche d’âge depuis 2010–2014 :
    • Dans l’ensemble : 11,0 %.
    • 45–64 ans : 8,4 %.
    • 65–84 ans : 14 %.
    • 85 ans et plus : 5,4 %.
  • La Pologne fait office d’exception, avec une augmentation de 17,9 % du taux de mortalité depuis 2010–2014.
  • Une baisse est prévue en France (26,6 %), en Allemagne (7,4 %), en Italie (24,4 %), en Espagne (21,6 %) et au Royaume-Uni (9,0 %).
  • Selon les estimations, 462 000 décès liés au CaP ont été évités au cours de la période 1988–2020, dont 40 000 en 2020 uniquement.

Limites

  • Le modèle ne permet pas de prendre en compte les tendances récentes.