Une analyse met en lumière les traitements du CBPC et leur coût

  • Jackson A & al.
  • Emerg Med Australas
  • 30 oct. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La majorité des patients atteints d’un cancer bronchique à petites cellules (CBPC) font l’objet d’un traitement de première intention par chimiothérapie à base de platine, tandis que les traitements de deuxième et de troisième intentions varient considérablement.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette analyse met en avant l’absence de consensus concernant les traitements de deuxième et de troisième intentions du CBPC et offre une référence qui permettra de mesurer l’effet des nouvelles immunothérapies actuellement à l’étude.

Protocole de l’étude

  • 11 812 patients ayant reçu un diagnostic de CBPC entre 2007 et 2013 ont été identifiés dans les bases de données Surveillance, épidémiologie et résultats finaux (Surveillance, Epidemiology, and End Results) et Medicare.
  • Financement : MSD.

Principaux résultats

  • 66,0 % des patients ont reçu un diagnostic au stade IV et 27,6 % au stade III.
  • 55,1 % ont reçu 1 ligne de chimiothérapie, 18,9 % en ont reçu 2 et 5,7 % en ont reçu 3.
  • La chimiothérapie à base de platine représentait 93,2 % des chimiothérapies de première intention, 48,3 % des traitements de deuxième intention, et 30,9 % des traitements de troisième intention.
  • La chimiothérapie à base de topotécan représentait 22,4 % des traitements de deuxième intention et 18,7 % des traitements de troisième intention.
  • La chimiothérapie à base de paclitaxel représentait 11,8 % des traitements de deuxième intention et 23,3 % des traitements de troisième intention.
  • Le coût moyen total du traitement par patient était de 60 223 USD pour les traitements de première intention, de 42 636 USD pour les traitements de deuxième intention et de 35 903 USD pour les traitements de troisième intention.
  • La survie globale (SG) médiane était de 9,2 mois à partir du début du traitement de première intention, de 6,0 mois à partir du traitement de deuxième intention, et de 5,7 mois à partir du traitement de troisième intention.
  • La cause du décès était le CBPC chez la majorité des patients.

Limites

  • Étude rétrospective.