Un traitement par clopidogrel et aspirine entraîne un risque d’hémorragie majeure


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle analyse publiée dans la revue JAMA Neurology suggère qu’un traitement par clopidogrel et aspirine à la suite d’un accident ischémique transitoire (AIT) ou d’un accident vasculaire cérébral ischémique aigu (AVCIA) mineur augmente le risque d’hémorragie majeure, par rapport à l’aspirine seule, bien que le risque soit faible. 

Les chercheurs ont réalisé une analyse secondaire de l’essai Inhibition plaquettaire dans le cadre d’un nouvel AIT et AVC ischémique mineur (POINT), qui a affecté les patients de manière aléatoire dans 269 centres à travers le monde, pour qu’ils reçoivent du clopidogrel (dose de charge de 600 mg le jour 1, suivie de 75 mg quotidiennement pendant les jours 2 à 90) ou un placebo. Tous les patients ont également reçu de l’aspirine en ouvert à raison de 50–325 mg/jour. 

Dans les analyses selon le traitement reçu (4 819 patients), une hémorragie majeure est survenue chez 21 patients ayant reçu du clopidogrel et de l’aspirine et chez 6 patients ayant reçu de l’aspirine seule (risque relatif [RR] : 3,57 ; IC à 95 % : 1,44–8,85 ; nombre de patients à traiter pour voir apparaître un effet indésirable : 159). Quatre hémorragies mortelles (trois dans le groupe clopidogrel et aspirine ; une dans le groupe aspirine seule) et sept hémorragies intracrâniennes ont été constatées : cinq dans le groupe clopidogrel et aspirine et deux dans le groupe aspirine et placebo. Les hémorragies majeures avaient pour siège le plus fréquent le tractus gastro-intestinal. 

Les auteurs ont estimé que pour 1 000 patients traités, l’ajout de clopidogrel pourrait prévenir environ 15 événements ischémiques majeurs et entraîner 5 hémorragies majeures supplémentaires.