Un taux élevé de hsCRP est-il un marqueur prédiagnostique de cancer du poumon ?

  • Muller DC & al.
  • BMJ
  • 3 janv. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Des concentrations plus élevées de protéine C-réactive de haute sensibilité (high-sensitivity C-Reactive Protein, hsCRP) étaient associées à un risque plus élevé de cancer du poumon chez les fumeurs actuels et les anciens fumeurs, mais pas chez les personnes n’ayant jamais fumé.
  • Aucune association n’a été observée pour l’adénocarcinome.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les études antérieures ayant suggéré une association entre la CRP et le risque de cancer du poumon n’avaient pas la puissance statistique suffisante pour fournir des données selon le statut tabagique.
  • Ces résultats suggèrent que la hsCRP est un marqueur prédiagnostique de cancer du poumon, plutôt qu’un facteur de risque causal.

Protocole de l’étude

  • Une étude de cas-témoins emboîtée a été menée.
  • Des échantillons sériques ou plasmatiques prélevés avant le diagnostic chez 5 299 paires cas-témoins appariées, issues du Consortium de cohortes sur le cancer du poumon, ont été analysés.
  • Financement : NIH ; autres.

Principaux résultats

  • Le délai médian entre la prise de sang et le diagnostic de cancer du poumon était de 6,8 ans.
  • Dans l’ensemble, 47 % étaient des fumeurs, 28 % des anciens fumeurs et 25 % des personnes n’ayant jamais fumé.
  • Une concentration plus élevée de hsCRP était associée au cancer du poumon en général (RC : 1,05 ; IC à 95 % : 1,03–1,08).
  • Cette association a été observée chez les fumeurs actuels (RC de doublement : 1,09 ; IC à 95 % : 1,05–1,13) et les anciens fumeurs (RC : 1,09 ; IC à 95 % : 1,04–1,14), mais pas chez les personnes n’ayant jamais fumé (RC : 0,95 ; IC à 95 % : 0,91–1,00).
  • L’association était la plus forte chez les fumeurs actuels/anciens ayant reçu un diagnostic au cours des deux premières années de suivi (RC : 1,21 ; IC à 95 % : 1,13–1,29).
  • Aucune association n’a été observée pour l’adénocarcinome (RC : 0,98 ; IC à 95 % : 0,91–1,05).

Limites

  • Une seule mesure de la hsCRP.