Un taux de LIT élevé est associé à une meilleure survie dans le cadre du cancer du sein de stade III

  • de Boo L & al.
  • Eur J Cancer
  • 16 janv. 2020

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un taux de lymphocytes infiltrant la tumeur (LIT) élevé dans la tumeur primitive du cancer du sein (CS) de stade III est associé à une meilleure survie sans récidive (SSR) et survie globale (SG).
  • Un taux de LIT élevé ne prédit pas un bénéfice associé à une chimiothérapie intensifiée à base de platine.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il s’agit de l’une des premières études à révéler que le taux de LIT joue un rôle pronostique dans le cadre du CS de stade III.
  • Les LIT pourraient ne pas constituer un biomarqueur du bénéfice associé à une chimiothérapie intensifiée à base de platine.

Protocole de l’étude

  • Il s’agit des résultats à long terme d’un essai contrôlé randomisé (N = 248), comparant une chimiothérapie adjuvante intensifiée à base de platine et une chimiothérapie conventionnelle à base d’anthracycline, dans le cadre du CS de stade III.
  • Les LIT ont été évalués au niveau de la tumeur primitive. Un taux de LIT inférieur ou égal à 10 % était défini comme faible, et un taux de LIT supérieur à 10 % était défini comme élevé.
  • Financement : Société néerlandaise du cancer ; autres.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 9,52 ans.
  • Un taux de LIT élevé était associé, après une correction, à de meilleurs résultats de survie :
    • SSR : rapport de risque (RR) multivarié de 0,82 (P = 0,01) ;
    • SG : RR multivarié de 0,80 (P = 0,01).
  • Aucune interaction n’a été identifiée entre les LIT et le bénéfice associé à une chimiothérapie intensifiée à base de platine (P = 0,35).
  • Le taux de LIT était plus élevé dans les tumeurs BRCA1-like que dans les tumeurs BRCA2-like (taux de LIT médian de 20 %, contre 10 % ; P 

Limites

  • Échantillon de petite taille.
  • Protocole rétrospectif.
  • Hétérogénéité des sous-types de CS.