Un système robotique identifie des maladies neurodégénératives par le biais des mouvements oculaires


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des chercheurs en Espagne ont développé une nouvelle technologie qui pourrait, selon eux, aider à diagnostiquer des maladies neurodégénératives comme la démence et la maladie de Parkinson par l’analyse des mouvements oculaires.

OSCANN Desk est une technologie non invasive qui utilise un capteur permettant le suivi des yeux basé sur la technologie d’électro-oculographie par vidéo (EOV) pour capturer les mouvements oculaires et les conserver dans des fichiers vidéo. Durant l’examen, un patient regarde un stimulus qui apparaît sur un écran. Ses mouvements oculaires sont alors mesurés. Ces examens permettent aux chercheurs de développer des modèles de pathologies. Ensuite, par la mise en application de techniques d’apprentissage machine, des recherches sont menées parmi plus de 500 variables liées aux mouvements oculaires afin d’identifier des similitudes et des différences. 

Les examens sont actuellement appliqués dans la prise en charge de la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, l’atteinte cognitive légère, diverses démences et la sclérose en plaques, entre autres affections. Les chercheurs collaborent également à d’autres recherches cliniques portant sur des domaines tels que les troubles du spectre autistique, les migraines et les troubles bipolaires. 

Une étude de caractérisation du dispositif, publiée dans la revue Sensors plus tôt cette année, a conclu que le dispositif peut être considéré comme un puissant outil pour mesurer les altérations des mouvements oculomoteurs impliquées dans la progression de certaines maladies neurologiques. Un essai clinique portant sur le système, dont il est par ailleurs prévu que le développement soit étendu, est en cours dans six hôpitaux espagnols.