Un supplément à base de levure de riz rouge entraîne un cas d’une atteinte aigüe du foie


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des médecins ont appelé à la prudence concernant l’utilisation de suppléments à base de levure de riz rouge, avertissant qu’ils peuvent entraîner une atteinte du foie. 

Dans un nouveau rapport de cas, ils détaillent le cas d’une femme âgée de 64 ans qui a développé une atteinte aigüe du foie après avoir pris le supplément pendant 6 semaines, lequel est couramment utilisé pour abaisser les taux de cholestérol. La levure de riz rouge contient de la monacoline K, qui est l’équivalent de la lovastatine sur le plan biochimique. 

Dans le cas étudié, la femme avait présenté de la fatigue, des ballonnements et une sensation de satiété plus rapide que d’habitude pendant deux semaines. Son urine était également plus foncée et ses selles étaient plus claires. Elle avait par ailleurs récemment développé un ictère. Les causes infectieuses, toxiques et auto-immunes de l’atteinte du foie ont été écartées et les résultats de la biopsie du foie ont concordé avec une atteinte aiguë du foie induite par un médicament. 

Après avoir arrêté de prendre le supplément et commencé un traitement par méthylprednisolone par voie intraveineuse, les enzymes hépatiques ont diminué pour s’approcher des valeurs mesurées à l’inclusion. 

Les auteurs, qui ont écrit dans la revue BMJ Case Reports, conseillent aux médecins de faire des recherches sur le profil d’effets indésirables des suppléments avant d’approuver leur utilisation. « Les personnes qui choisissent de prendre un supplément de levure de riz rouge doivent être informées du risque d’hépatotoxicité et apprendre à reconnaître les symptômes tels que l’ictère et le malaise », ont-ils ajouté.