Un sixième décès dû à la maladie associée au vapotage a été rapporté


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les autorités des États-Unis (É.-U.) ont confirmé le décès d’une sixième personne dû à une maladie pulmonaire grave liée à l’utilisation de cigarettes électroniques. 

Le décès est survenu chez une personne âgée de plus de 50 ans, qui aurait présenté d’autres problèmes de santé sous-jacents. 

Ce signalement intervient alors que les autorités poursuivent leurs investigations sur la cause de la maladie. Bien que les autorités n’aient pas déterminé une cause unique de la flambée, tous les cas signalés ont indiqué utiliser des produits pour cigarettes électroniques.

Suite aux premières investigations, les autorités suspectent que les maladies pulmonaires sont probablement associées à une exposition chimique. 

Plus tôt cette semaine, l’Association médicale américaine (American Medical Association, AMA) a exhorté les personnes à éviter l’utilisation de cigarettes électroniques tant que les autorités de santé n’auront pas enquêté de manière plus approfondie et compris la cause de ces maladies. L’AMA a également invité les médecins à s’assurer que leurs patients ont connaissance des dangers des cigarettes électroniques, y compris concernant les toxines et les cancérogènes. 

« Les maladies pulmonaires liées aux cigarettes électroniques qui déferlent actuellement dans tout le pays réaffirment notre conviction selon laquelle l’utilisation de cigarettes électroniques et le vapotage constituent une épidémie de santé publique urgente qu’il faut régler. Nous ne devons pas rester les bras croisés pendant que les cigarettes électroniques continuent d’échapper à toute réglementation », a déclaré l’AMA dans un communiqué.