Un régime de type méditerranéen pourrait réduire l’ostéoporose


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De nouveaux résultats d’un essai paneuropéen suggèrent que le fait de suivre un régime de type méditerranéen pourrait aider à réduire l’ostéoporose chez les adultes plus âgés. 

L’essai Nouvelles stratégies alimentaires répondant aux besoins spécifiques des personnes âgées pour un vieillissement en bonne santé en Europe (NU-AGE) a recruté 1 294 participants âgés de 65 à 79 ans dans cinq pays européens. Les participants ont été randomisés pour suivre un régime de type méditerranéen pendant un an ou pour rejoindre un groupe témoin. Les participants du groupe d’intervention ont reçu des conseils diététiques personnalisés, en plus de l’apport de certains aliments et d’une supplémentation en vitamine D3 (10 µg/jour). La densité osseuse a été mesurée au début de l’essai et après 12 mois.

Un total de 1 142 participants sont allés au terme de l’étude. Les auteurs ont découvert qu’aucun changement bénéfique n’a été constaté concernant la densité minérale osseuse (DMO) des personnes ayant une DMO se situant dans la plage normale à l’entrée dans l’étude. Toutefois, l’analyse par sous-groupe des individus atteints d’ostéoporose à l’entrée dans l’étude (n = 54) a montré que la consommation d’un régime de type méditerranéen associée à la prise de vitamine D3 a permis de réduire le taux de perte osseuse au niveau du col du fémur, mais qu’elle n’a pas réduit la perte de DMO rachidienne ou la perte de DMO au niveau du corps entier. Les chercheurs ont indiqué que d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ce résultat « significatif et intéressant ». 

L’étude a été publiée dans la revue The American Journal of Clinical Nutrition.