Un rapport souligne le sous-traitement « massif » de l’ostéoporose


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Un nouveau rapport a souligné l’importance du sous-traitement de l’ostéoporose dans six pays européens. 

Le rapport de la Fondation internationale de l’ostéoporose (International Osteoporosis Foundation, IOF) intitulé Broken bones, broken lives: A roadmap to solve the fragility fracture crisis in Europe (Os brisés, vies brisées : une feuille de route pour résoudre la crise des fractures de fragilité en Europe), a examiné le fardeau associé aux fractures de fragilité en Allemagne, en Espagne, en France, en Italie, en Suède et au Royaume-Uni. 

Il en ressort qu’entre 60 et 85 % des femmes âgées de 50 ans ou plus atteintes d’ostéoporose ne reçoivent pas de traitement après avoir subi une fracture de fragilité. Le rapport mentionne également que le nombre de fractures de fragilité dans les six pays augmentera de 23 % d’ici 2030. Le document identifie des modèles de soins postfracture coordonnés, tels que des services de liaison à la suite de fractures, comme un moyen rentable de réduire les fractures ultérieures. 

« Il est inacceptable que les hommes et femmes vivant en Europe qui présentent un risque élevé de se fracturer un os à cause de l’ostéoporose restent sans diagnostic et sans traitement. Cette négligence a un coût considérable. Les patients font face au fardeau de l’incapacité, de la diminution de la qualité de vie et de la dépendance aux soignants, tandis que les autorités de santé supportent des coûts économiques pour la santé considérables », a déclaré le professeur Cyrus Cooper, président de l’IOF. 

Le rapport est actuellement débattu au Congrès mondial sur l’ostéoporose, l’arthrose et les maladies musculosquelettiques (World Congress on Osteoporosis, Osteoarthritis and Musculoskeletal Diseases) qui se déroule cette semaine en France.