Un plus grand nombre de patients se présentent à des services de santé mentale à la suite d’une chirurgie bariatrique


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Une nouvelle étude a identifié une hausse du nombre de patients se présentant à des services de santé mentale à la suite d’une chirurgie bariatrique, les auteurs ayant affirmé que les résultats remettent en cause l’idée que la réduction du poids obtenue par chirurgie bariatrique est amenée à améliorer la santé mentale des patients atteints d’obésité. 

L’étude, publiée dans la revue JAMA Psychiatry, a examiné l’association entre la chirurgie bariatrique et l’incidence de l’utilisation de services de santé mentale en ambulatoire, aux urgences et à l’hôpital parmi 24 766 patients en Australie. Les participants avaient fait l’objet d’une première chirurgie bariatrique au cours d’une période de 10 ans allant de 2007 à 2016. Des données sur les comorbidités ont été recueillies à partir de janvier 2002 et les patients ont été suivis jusqu’en 2017. 

L’étude a identifié une augmentation significative du nombre de patients se présentant pour une maladie psychiatrique suite à une chirurgie bariatrique et une multiplication par cinq du nombre de patients se présentant aux urgences pour des autolésions délibérées à la suite d’une chirurgie, 25 décès postopératoires sur 261 (9,6 %) étant dus à un suicide. 

Les auteurs ont indiqué que le fait de se présenter à des services de santé mentale après la chirurgie était principalement lié aux complications survenant après une chirurgie bariatrique qui nécessitent une intervention chirurgicale supplémentaire, et au fait d’avoir eu précédemment recours à des services de santé mentale avant l’intervention chirurgicale. 

Ils ont suggéré que les patients devaient régulièrement être évalués et informés en préopératoire concernant les associations potentielles de la chirurgie bariatrique avec les résultats cliniques en matière de santé mentale.