Un pas de plus vers un vaccin contre le VIH

  • Dukhovlinova E & al.
  • AIDS Res Hum Retroviruses
  • 30 juil. 2018

  • Par Priscilla Lynch
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des scientifiques viennent de faire un pas de plus vers le développement d’un vaccin contre le VIH après avoir établi que tous les virus sont les descendants d’une particule d’un virus. C’est ce que suggère une nouvelle étude russe parue dans AIDS Research and Human Retroviruses.

Les chercheurs ont examiné des échantillons de sang provenant de sept utilisateurs de drogues injectables atteints d’une infection à VIH-1 aiguë ou de stade précoce, le variant du VIH le plus fréquent en Fédération de Russie. Ils ont utilisé l’amplification en chaîne par polymérase (Polymerase Chain Reaction, PCR) en dilution limite et le séquençage profond pour amplifier des génomes viraux uniques et évaluer la complexité du virus transmis. Les résultats ont indiqué qu’un seul variant viral était transmis dans chaque cas.

Les chercheurs se sont également intéressés aux propriétés phénotypiques de la protéine virale Env dans des isolats provenant de cas d’infections aiguës et chroniques. Même si des différences ont été notées, aucune tendance constante permettant de faire de distinction entre les variants transmis n’a été constatée.

De la même façon, les chercheurs n’ont pas observé de réduction de la variance dans les propriétés de neutralisation, par rapport aux isolats provenant de l’épidémie de VIH-1 de sous-type C plus mature.

« Il est nécessaire de créer un vaccin dirigé non pas contre tous les virus possibles, mais contre ceux qui sont transmis et qui causent l’infection. Nous utiliserons ces données dans de futurs travaux sur le développement d’un vaccin contre le VIH », a indiqué Andrei Kozlov, le professeur responsable de la recherche exerçant à l’Université polytechnique de Saint-Pétersbourg Pierre-le-Grand.