Un panel d’experts se prononce contre la chirurgie de décompression sous-acromiale


  • Mary Corcoran
  • Univadis Medical News
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Un panel international d’experts a recommandé de ne pas proposer la chirurgie de décompression sous-acromiale aux patients présentant un syndrome de conflit sous-acromial. Ce panel a toutefois souligné qu’il existe une grande incertitude quant à savoir quel traitement constituerait une meilleure alternative.

La recommandation est basée sur deux revues systématiques des données probantes, l’une portant sur les avantages et les inconvénients de la chirurgie de décompression et la seconde sur les améliorations significatives au niveau de la douleur, du mouvement et de la qualité de vie selon l’évaluation des patients. Ces examens ont révélé que la chirurgie n’a pas apporté d’améliorations significatives concernant la douleur, la fonction ou la qualité de vie, par rapport à une chirurgie placebo ou à d’autres options. Il ressort également de ces revues que le phénomène de l’épaule bloquée pouvait être plus fréquent avec cette chirurgie. 

Le panel a conclu que la quasi-totalité des patients bien informés atteints d’une douleur à l’épaule refuseraient la chirurgie, et a par conséquent formulé une recommandation forte contre la chirurgie de décompression sous-acromiale. « Les cliniciens ne doivent pas proposer spontanément aux patients la chirurgie de décompression sous-acromiale. D’autre part, les cliniciens, les prestataires de soins de santé publics et les autres intervenants doivent faire des efforts pour informer le public concernant l’inefficacité de cette chirurgie », ont-ils fait valoir. 

La nouvelle recommandation fait partie de l’initiative de recommandations rapides de la revue The BMJ.