Un nouveau rapport souligne les disparités qui existent en matière de vaccination contre la rougeole


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Les nouvelles données publiées par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (European Centre for Disease Prevention and Control, ECDC) ont souligné les disparités existantes en matière de vaccination contre la rougeole en Europe. 

Le dernier rapport de surveillance de l’ECDC sur la rougeole et la rubéole montre qu’entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2017, un total de 14 600 cas de rougeole ont été rapportés par les pays de l’UE/EEE. C’est plus du triple du nombre de cas rapportés en 2016. Dans la région européenne au sens large, le rapport fait état d’un nombre de cas de rougeole ayant quadruplé de 2016 à 2017. Les adultes âgés de 20 ans et plus et les enfants âgés de moins de 5 ans ont été les plus affectés. 

Selon le rapport, le statut vaccinal était connu pour 13 753 cas et parmi eux, 87 % n’étaient pas vaccinés. La proportion des personnes non vaccinées a varié de 72 % chez les 25–29 ans à 96 % chez les enfants âgés de moins de 1 an, qui sont trop jeunes pour recevoir la vaccination.

En parallèle, le rapport a également montré une diminution significative des cas de rubéole dans l’UE l’année dernière. En 2017, 11 pays de l’UE/EEE ont rapporté 696 cas de rubéole, contre 1 264 cas en 2016 et 2 161 cas rapportés en 2015. Dix-sept pays n’ont rapporté aucun cas de rubéole en 2017.