Un nouveau projet vise à développer des plans de santé personnalisés basés sur des biomarqueurs


  • Mary Corcoran
  • Univadis Medical News
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Près de 20 partenaires européens ont uni leurs forces pour un nouveau projet qui aboutira au développement d’un système basé sur des biomarqueurs, pour envoyer aux personnes des conseils de santé personnalisés. 

Le projet PREVENTOMICS (Empowering consumers to PREVENT diet-related diseases through OMICS sciences, Responsabiliser les consommateurs dans le but de prévenir les maladies liées à l’alimentation par le biais des sciences « omiques ») exploitera le potentiel des techniques omiques, en particulier la métabolomique, et développera des plans personnalisés pour la nutrition et les habitudes de vie basés sur les caractéristiques individuelles, le mode de vie, le génotype, les préférences et l’état physique. Ces plans personnalisés de santé parviendront aux destinataires sous la forme d’instructions comportementales. 

Les développeurs ont affirmé que le projet pouvait être personnalisé à tout type de traitement ou d’état de santé. « Il peut être validé pour des maladies spécifiques ou pour des situations de vie bien définies où l’association des facteurs génétiques, biologiques, nutritionnels et psychologiques s’avère pertinente », a expliqué Josep M. del Bas, le directeur de l’Unité de nutrition et de santé d’Eurecat, le centre technologique coordonnant le consortium.

Le projet PREVENTOMICS comporte 19 partenaires européens répartis dans 7 pays différents. Il sera validé dans trois scénarios distincts en s’appuyant sur trois entreprises différentes qui mèneront des études d’intervention auprès de volontaires sains et de volontaires atteints d’une obésité abdominale qui présentent un risque modéré de maladie cardiovasculaire.

Le projet devrait s’achever en 2021.