Un nouveau médicament pour les infections résistantes aux antimicrobiens chez l’adulte


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

L’Agence européenne des médicaments (European Medicines Agency, EMA) a recommandé d’accorder une autorisation de mise sur le marché à Vabomere (trihydrate de méropénème/vaborbactam), une nouvelle option thérapeutique pour les infections chez l’adulte.

Vabomere est une association fixe de vaborbactam, un nouvel inhibiteur de bêta-lactamase, et de méropénème, un carbapénème à large spectre. Le médicament sera disponible en poudre pour solution à diluer pour perfusion.

Le médicament est indiqué pour le traitement :

  • de l’infection des voies urinaires compliquée, notamment la pyélonéphrite ;
  • de l’infection intra-abdominale compliquée ;
  • de la pneumonie acquise à l’hôpital, notamment la pneumonie associée à un respirateur ;
  • de la bactériémie associée aux infections mentionnées ci-dessus ;
  • des infections dues à des organismes aérobies à Gram négatif chez les adultes disposant d’options thérapeutiques limitées.

Dans le cadre du programme de développement clinique, l’exposition au vaborbactam à la dose recommandée s’est avérée être suffisante pour protéger l’activité du méropénème face aux entérobactéries résistantes au carbapénème. Rien n’a indiqué la présence de préoccupations majeures en matière de sécurité d’emploi avec l’association méropénème-vaborbactam.

L’avis de l’EMA est une étape intermédiaire dans la procédure visant à rendre Vabomere disponible dans la pratique clinique courante. Cet avis va à présent être transmis à la Commission européenne pour l’adoption d’une décision concernant l’autorisation de mise sur le marché du médicament au sein de l’UE. Une fois l’autorisation de mise sur le marché accordée, les décisions sur le prix et les remboursements se dérouleront au niveau de chaque État membre.