Un fabricant d’opioïdes serait en négociations pour verser 10 à 12 milliards de dollars afin de mettre fin à des plaintes aux États-Unis


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Selon NBC News, l’entreprise pharmaceutique qui fabrique OxyContin, Purdue Pharma, et ses propriétaires sont en négociations pour verser environ 10 à 12 milliards de dollars (approximativement 9 à 10,8 milliards d’euros), dans le but de mettre fin à plus de 2 000 poursuites judiciaires à l’encontre de l’entreprise aux États-Unis. Cette dernière fait face à des allégations l’accusant d’être au moins en partie responsable de la crise des opioïdes aux États-Unis. 

Le média a rapporté cette semaine que l’« accord potentiel » s’inscrivait dans le cadre de conversations confidentielles et qu’il a été examiné par les avocats de Purdue lors d’une réunion qui s’est tenue le 20 août, selon deux personnes proches du dossier.

Dans un communiqué adressé à NBC News, l’entreprise a fait la déclaration suivante : « Si Purdue Pharma est prête à se défendre vigoureusement dans le cadre des procès relatifs aux opioïdes, la société a clairement exprimé qu’elle n’avait guère intérêt à passer des années en vaines batailles juridiques.

« Les personnes et les communautés affectées par la crise des opioïdes ont à présent besoin d’aide. Purdue estime qu’une résolution globale constructive est la meilleure façon d’avancer, et l’entreprise travaille activement avec les procureurs généraux et les autres plaignants pour parvenir à cette issue. »

Les chiffres officiels des Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (US Centers for Disease Control and Prevention) montrent que près de 400 000 personnes sont décédées d’un surdosage impliquant des opioïdes entre 1999 et 2017.