Un essai portant sur un traitement contre Ebola a été suspendu à la suite de résultats favorables


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Le comité de surveillance indépendant supervisant un essai de quatre agents expérimentaux pour le traitement de patients atteints de la maladie à virus Ebola a recommandé l’arrêt prématuré de l’essai en raison des résultats favorables obtenus pour deux des quatre agents candidats.

L’étude Pamoja Tulinde Maisha (PALM, ensemble pour sauver des vies) a inclus 681 patients dans 4 centres de traitement d’Ebola (CTE) en République démocratique du Congo (RDC) entre le 20 novembre 2018 et le 9 août 2019. Les participants ont été randomisés pour recevoir l’un des quatre agents expérimentaux, à savoir ZMapp, remdésivir, mAb114 et REGN-EB3. 

Les résultats préliminaires de 499 participants à l’étude viennent d’indiquer que les individus ayant reçu l’agent REGN-EB3 ou mAb114 avaient une plus grande chance de survie que les participants des deux autres bras.

Le comité supervisant l’essai a recommandé d’arrêter l’étude et que tous les futurs patients soient randomisés pour recevoir l’agent REGN-EB3 ou mAb114 dans ce qui est considéré comme une phase d’extension de l’étude. 

À la date du 11 août, 2 831 cas d’Ebola ont été rapportés en RDC, dont 2 737 cas confirmés et 94 cas présumés. Un total de 1 892 décès a été rapporté.