Un diagnostic de CCIS est associé à un risque accru de cancer du sein invasif

  • Mannu GS & al.
  • BMJ
  • 27 mai 2020

  • Par Pavankumar Kamat
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les femmes ayant reçu un diagnostic de carcinome canalaire in situ (CCIS) à l’occasion d’un dépistage du cancer du sein présentent un risque accru de développer un cancer du sein invasif (CSI) et de décès lié au cancer du sein, comparativement à la population générale.

Pourquoi est-ce important ?

  • La détection du CCIS à l’occasion d’une mammographie de dépistage de routine chez les femmes en bonne santé suscite des inquiétudes concernant le surdiagnostic et le surtraitement.

Protocole de l’étude

  • Cette étude de cohorte populationnelle a inclus des données portant sur 35 024 femmes ayant reçu un diagnostic de CCIS dans le cadre du programme de dépistage du cancer du sein du service national de santé (National Health Service Breast Screening Programme) du Royaume-Uni.
  • Financement : Centre de recherche sur le cancer du Royaume-Uni (Cancer Research UK) ; Centre de recherche biomédicale d’Oxford de l’Institut national britannique pour la recherche en matière de santé (National Institute for Health Research Oxford Biomedical Research Centre) ; Conseil britannique pour la recherche médicale (Medical Research Council).

Principaux résultats

  • Chez les femmes atteintes d’un CCIS, le taux d’incidence de CSI était de 8,82 pour 1 000 femmes par an, soit plus du double du taux attendu compte tenu du taux national d’incidence du cancer. 
  • Le taux global de décès lié au cancer du sein était de 1,26 pour 1 000 femmes par an, soit 70 % plus élevé que le taux attendu compte tenu du taux national de mortalité liée au cancer du sein.
  • Le taux de mortalité liée au cancer du sein était similaire à celui attendu compte tenu du taux de mortalité national au cours des cinq premières années suivant le diagnostic de CCIS. 
    • Il augmentait ensuite de 1,98 entre les années 5 et 9, de 2,99 entre les années 10 et 14, et de 2,77 à partir de l’année 15.

Limites

  • Étude observationnelle.
  • Aucune information sur le type et la durée de l’endocrinothérapie