Un demi-million de bébés naissent chaque année par FIV et IICS


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

De nouveaux chiffres suggèrent que plus de 8 millions de nourrissons sont nés dans le monde par le biais de la fécondation in vitro (FIV) et d’autres traitements de fertilité avancés. 

Les chiffres ont été présentés à l’occasion du 34e congrès annuel de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (European Society of Human Reproduction and Embryology, ESHRE) qui s’est tenu à Barcelone cette semaine.  

Il est estimé que plus d’un demi-million de nourrissons naissent à présent chaque année par le biais de la FIV et d’injection intracytoplasmique de sperme (IICS) sur plus de 2 millions de cycles de traitement effectués.

En Europe, l’Espagne reste le pays ayant la plus grande activité concernant la reproduction assistée, avec un nombre record de 119 875 cycles de traitement effectués dans le pays en 2015, devançant ainsi la Russie, où 110 723 cycles ont été effectués. Les données montrent que la disponibilité des traitements de reproduction assistée reste très lacunaire en Europe, seule une minorité de pays répondent aux besoins d’environ 1 500 cycles par million d’habitants et par an. 

Les taux de grossesse, tels que mesurés par transfert d’embryon, se sont stabilisés en Europe à environ 36 % pour la FIV et l’IICS. Les taux de grossesse sont plus élevés avec des embryons de cinq jours que des embryons de trois jours. Le taux de grossesse gémellaire continue de diminuer, tandis que le taux de transfert d’embryon unique est en hausse. Les taux de grossesse obtenue à partir de dons d’ovocytes continuent de croître et s’établissent désormais à 50 % environ.