Un décès lié à une transplantation de microbiote fécal a été signalé


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Des cliniciens de la Faculté de médecine de Harvard (Harvard Medical School) ont rapporté deux cas de bactériémie à Escherichia coli productrice de bêta-lactamases à spectre étendu (BLSE) en lien avec une transplantation de microbiote fécal (TMF), l’un s’étant avéré mortel.

Le patient 1 était un homme âgé de 69 ans atteint d’une cirrhose attribuée au virus de l’hépatite C, qui avait été inclus dans un essai ouvert portant sur la TMF sous forme de gélules par voie orale pour traiter une encéphalopathie hépatique réfractaire (NCT03420482). Aucun événement indésirable n’a été signalé jusqu’au 17e jour après la dernière dose de la TMF, moment où des signes d’infection ont été documentés. Un traitement par pipéracilline-tazobactam a été instauré, mais a été modifié pour passer à un carbapénème après l’identification d’E. coli productrice de BLSE dans des hémocultures. Le patient a suivi un traitement de 14 jours par méropénème suivi d’ertapénème. Son état reste stable, avec un résultat négatif à l’analyse de suivi de ses échantillons de selle.

Le patient 2 était un homme de 73 ans atteint d’un syndrome myélodysplasique lié au traitement, qui avait été inclus dans un essai de phase II visant à administrer une TMF sous forme de gélules par voie orale, de façon préventive, avant et après une allogreffe de cellules hématopoïétiques (NCT03720392). Huit jours après la dernière dose de la TMF, le patient a développé des signes d’infection, laquelle a progressé, pour, en définitive, nécessiter une ventilation artificielle. Il est décédé d’un sepsis deux jours plus tard. Les dernières hémocultures ont montré la présence d’E. coli productrice de BLSE.

Les deux cas ont été reliés au même donneur de selles par séquençage génomique.