PUBLICITÉ

Un capteur portable détecte les troubles d’internalisation chez les jeunes enfants


  • Dawn O'Shea
  • Actualités Médicales

Des chercheurs ont développé un outil ayant recours à un capteur portable et à l’apprentissage automatique, qui peut détecter l’anxiété et la dépression masquées chez les enfants.

Dans le cadre d’une étude visant à évaluer l’efficacité de l’outil, 63 enfants, dont certains d’entre eux étaient connus pour avoir des troubles d’internalisation, ont été conduits dans une pièce faiblement éclairée, tandis que le facilitateur faisait des déclarations pour susciter l’attente, telles que « j’ai quelque chose à te montrer » et « ne faisons pas de bruit pour ne pas le réveiller ». Au fond de la pièce se trouvait un terrarium doté d’un couvercle que le facilitateur a rapidement retiré pour en sortir un faux serpent. Les enfants étaient ensuite rassurés par le facilitateur et recevaient l’autorisation de jouer avec le serpent.

La technologie a déterminé que le mouvement avant le dévoilement du serpent était le plus révélateur d’une psychopathologie potentielle. Les enfants atteints de troubles de l’internalisation avaient tendance à se détourner de la menace potentielle.

L’outil a identifié les enfants atteints de troubles d’internalisation avec une précision de 81 %.

Les résultats plaident pour une utilisation future de cette approche à des fins de dépistage, afin que des interventions puissent être déployées lorsqu’elles ont la plus forte chance de réussite, ont affirmé les auteurs. L’avantage réside dans le fait que les capteurs et l’algorithme fonctionnent plus rapidement que les méthodes actuelles. L’algorithme nécessite seulement 20 secondes de données pendant la phase d’attente pour parvenir à sa décision.

PUBLICITÉ