Trois médecins sont inculpés dans une escroquerie aux dispositifs médicaux de 1,2 milliard de dollars aux États-Unis


  • Mary Corcoran
  • Actualités Médicales
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Parmi les 24 personnes à avoir été inculpées pour participation présumée à ce qui a été décrit comme « l’un des plus importants systèmes de fraude aux soins de santé » de l’histoire des États-Unis, 3 professionnels de santé, des propriétaires de plusieurs dizaines de sociétés d’équipement médical durable (EMD) et des individus associés à 5 sociétés de télémédecine ont été identifiés. 

Selon un communiqué du département de la Justice des États-Unis, le système de fraude présumé impliquait des patients Medicare se faisant prescrire des attelles de dos, d’épaule, de poignet et de genou inutiles sur le plan médical aux frais des contribuables, le procureur des États-Unis Craig Carpenito ayant déclaré que les accusés avaient profité de « patients à leur insu, qui essayaient simplement d’atténuer leurs problèmes de santé ». 

Des documents judiciaires allèguent que des centres d’appels internationaux ont recruté des bénéficiaires de Medicare, lesquels ont été soumis à des ventes incitatives d’attelles « gratuites ou à faible coût » entrant dans la catégorie de l’EMD, sans tenir compte d’une quelconque nécessité médicale. Le centre d’appels aurait versé des pots-de-vin aux sociétés de télémédecine afin d’obtenir des commandes d’EMD pour ces bénéficiaires de Medicare. Les sociétés de télémédecine auraient ensuite payé des médecins pour rédiger des « prescriptions d’EMD inutiles sur le plan médical » . Le centre d’appels internationaux aurait vendu les commandes d’EMD obtenues par le biais des sociétés de télémédecine aux sociétés d’EMD.  

Ces systèmes ont conduit à des pertes de plus de 1,2 milliard de dollars américains.